Cycle supérieur de formation musicale - Cycle Supérieur

Informations

  • Nom

    Cycle supérieur de formation musicale

  • Cycle

    Cycle Supérieur

  • Nombre d’année du cursus

    1 an

  • Durée maximale explication

    2e année possible en cas de non-obtention du prix en fin de 1ère année

  • Objectifs et contenu du cycle d’études

    OBJECTIFS


    Ce cours est consacré au développement de compétences techniques (lecture, rythme, audition, relevés…), analytiques et culturelles relevant de la spécialité de la formation musicale.
    Il s’adresse aux élèves des conservatoires classés par l’État, des Pôles supérieurs d’enseignement musical et des deux CNSMD, désireux de se spécialiser dans la discipline formation musicale pour s’orienter vers l’enseignement de cette discipline. L’objectif est de préparer notamment la poursuite des études en formation diplômante (que ce soit pour le Diplôme d’état ou le Certificat d’aptitude). Il s’adresse également aux enseignants déjà en activité souhaitant s’engager dans une démarche de formation continue.

    Organisation pédagogique : 4 heures de cours hebdomadaires, le samedi (11h-13h et 14h30-16h30)
    Temps de travail personnel : 4 à 6 heures hebdomadaires


    CONTENU


    Les domaines classiques de la formation musicale (relevés, chant/intonation, rythme, lecture, analyse) seront abordés à travers l’exploration d’un répertoire large et diversifié, comprenant la musique savante occidentale du Moyen Âge à nos jours, les musiques de tradition orale, le jazz et les musiques actuelles amplifiées, la chanson traditionnelle. Par ailleurs, le processus d’enseignement-apprentissage sera articulé autour de quatre axes complémentaires :


    A. Participation active
    Une part importante des activités réalisées durant les cours consistera en des mises en situation musicale par petits groupes ou en classe entière. Ces réalisations, dans lesquelles le piano occupera une place prépondérante, seront en partie préparées individuellement en amont du cours. Il sera également demandé aux étudiants de prendre en charge la conduite de certaines activités afin d’appréhender la dimension artistique et musicale inhérente à toute démarche de transmission.

    B. Différenciation pédagogique
    Les répertoires seront travaillés dans tous les aspects d’un vécu musical diversifié, que ce soit par l’écoute, la voix, le geste instrumental, la direction, la mise en mouvement et en espace, la polyrythmie corporelle, l’invention, etc. L’objectif est de favoriser une appropriation durable des éléments techniques, tout en questionnant la complémentarité des voies d’apprentissage.


    C. Initiation à la recherche de répertoire
    La recherche de répertoire est une compétence centrale du musicien en général, et du professeur de formation musicale en particulier, désireux de proposer des supports riches et variés, de tous styles et de toutes époques, adaptés aux caractéristiques des élèves ainsi qu’aux objectifs d’apprentissage. A ce titre, la médiathèque Hector Berlioz du CNSMDP sera un espace de travail privilégié

     

    D. Collaboration et autonomie
    Afin de favoriser différents modes de construction des savoirs et savoir-faire, les étudiants seront placés en situation de collaboration selon une démarche de projet, invitant à la prise d’initiative, à l’apprentissage entre pairs, au partage de ressources notamment informatiques et numériques, et au développement de capacités métacognitives. Ces compétences permettront aux étudiants de développer des formes de pratique artistique autonome et de construire des parcours professionnels épanouissants.

Disciplines

  • Cycle supérieur de formation musicale (Discipline principale - 0 ECTS)

    En savoir plus

Concours d'entrée

Cycle supérieur de formation musicale

Date de début des inscriptions :  04 avril 2022

Date de fin des inscriptions :  10 juin 2022

Description :

Pour être autorisés à présenter les épreuves d’admissibilité, les candidats doivent se trouver dans au moins une des quatre situations suivantes :

• être titulaire du Diplôme d’Études Musicales (DEM) obtenu dans la discipline formation musicale
• suivre ou avoir suivi un Cycle Préparatoire à l’Enseignement Supérieur (CPES) dans la discipline formation musicale
• être ou avoir été étudiant dans l’un des deux CNSMD ou dans un Pôle supérieur, quelle que soit la discipline
• justifier d’un emploi d’enseignant de formation musicale dans un conservatoire classé par l’État.

Le diapason est autorisé durant toute la durée des épreuves écrites et orales. Les relevés seront réalisés à partir d’enregistrements d’extraits du répertoire pour toutes formations instrumentales et/ou vocales.

Admissibilité : épreuve écrite le 30 juin 2022 de 9h30 à 12h30 - au conservatoire de Paris

• relevé de plan tonal (phrases, carrures, modulations et cadences) d’une œuvre ou extrait d’œuvre de forme classique (3 écoutes intégrales)
• relevé de thème avec basse chiffrée (musique tonale, 8 à 16 mesures, armure et métrique non données, notes de départ données, 6 écoutes intégrales)
• relevé de deux phrases non tonales (répertoires après 1900, esthétiques et timbres différents, notes de départ données, 4 écoutes par phrase)
• analyse d’une courte partition (époque comprise entre 1750 et 1950, sans écoute) avec questionnaire associé

Admission : les 6 et 7 juillet 2022 au conservatoire Jacques Ibert 81 rue Armand Carrel 75019 Paris

Épreuves préparées

• Programme vocal et/ou instrumental libre d’une durée comprise entre 5 minutes minimum et 10 minutes maximum comprenant obligatoirement une pièce chantée avec paroles en s’accompagnant au piano (style et langue au choix du candidat, voir liste indicative dans le spécimen des épreuves)
• Polyrythmie associant une partie vocale et une/deux partie(s) de percussions corporelles (partition communiquée deux semaines avant les épreuves)

Les partitions du programme libre doivent être communiquées au jury.

Épreuves déchiffrées (temps de mise en loge égal à trois fois le temps de passage pour chaque épreuve)

• Mélodie sur le nom des notes ou sur vocalise (avec accompagnement au piano réalisé par un
accompagnateur fourni par le CNSMDP)
• Lecture de quatre courts extraits tirés du répertoire vocal, symphonique ou de chambre
(métriques et tempi différents, toutes clés et toutes transpositions possibles) que le candidat restituera selon différents modes d’expression proposés (restitution chantée, instrumentale ou parlée)

La mise en loge pour la mélodie déchiffrée se fait sans piano ; le diapason est autorisé. Le jeu d’épreuves pour les lectures rythmiques est individuel ; les candidats peuvent l’annoter en loge. Les candidats peuvent consulter sur le site du conservatoire un spécimen d’épreuves indicatives des formats et niveaux attendus.

Entretien avec le jury (10 minutes maximum)


Les candidats admis en cycle supérieur de formation musicale peuvent être admis à leur demande en cours d’analyse musicale A ou B en fonction des places disponibles et après passage d’un test de répartition.