AIMS 2020-21 : deux artistes du Conservatoire de Paris en résidence à Saint-Denis

AIMS 2020-21 : deux artistes du Conservatoire de Paris en résidence à Saint-Denis

Mis à jour le 06 janvier 2021

La formation d’Artiste intervenant en milieu scolaire (AIMS) se poursuit malgré le contexte sanitaire, et nos artistes ont retrouvé les élèves des écoles de Saint-Denis où elles ont commencé leurs résidences fin septembre. Louise Thomas, chanteuse, et Carolina Vilela, notatrice chorégraphique sont les deux étudiantes du Conservatoire de Paris qui ont été sélectionnées en juin dernier pour suivre cette formation portée par le Conservatoire et quatre autres écoles supérieures d’art parisiennes (Beaux-Arts de Paris, Ecole nationale des Arts décoratifs, Conservatoire national supérieur d’art dramatique et Fémis).

Elles succèdent à Maël Bailly, compositeur, qui a obtenu son diplôme avec mention très bien.
Au total, ce sont huit artistes qui suivent en 2020-21 cette formation centrée sur une résidence d’une année au sein d’un établissement scolaire, à Saint-Ouen, Saint-Denis ou Gennevilliers. Ils sont encadrés chacun par un tuteur ou une tutrice et se réunissent régulièrement pour mutualiser leurs expériences et partager les projets qu’il mènent dans les classes. Les résidences sont réalisées en partenariat avec l’Education nationale et l’ensemble de la formation est soutenu financièrement par le Ministère de la culture et la Fondation Lazard Frères Gestion-Institut de France.

Découvrez les projets des artistes du Conservatoire de Paris

Louise Thomas (chant) en résidence dans une classe de CM2 de l’école Anatole France de Saint-Denis

AIMS Louise Thomas

 

Après un premier trimestre autour du thème «La musique au cinéma», la classe de CM2 d'Anatole France va débuter l'écriture de son opéra. Durant trois mois, les musiciens en herbes ont cherché sur quoi l'on pouvait s'inspirer pour créer. Ils ont ouvert leur écoute sur le monde qui les entoure avec enthousiasme et en musique. Ils ont joué avec différentes émotions et sensations, ils ont reconstitué les bruits qui rythment leur espace, ils ont cherché comment retransmettre en musique un paysage, un lieu particulier ou encore un personnage inventé. En se déguisant en compositeurs et réalisateurs ils ont tenté de développer de nouveaux imaginaires.
Suite à cette entrée en matière, les jeunes artistes vont multiplier leur casquette pour la suite du projet. Ils devront à la fois devenir librettistes, instrumentistes, chanteurs, et metteurs en scène, tout cela en formant un groupe uni, créatif et solidaire.

Carolina Vilela (notation chorégraphique), en résidence dans une classe de CE2-CM2 de l’école Daniel Sorano de Saint-Denis

AIMS Carolina Vilela

 

Danse sur papier est un projet de recherche et d’éducation artistique qui souhaite provoquer la réflexion sur les représentations graphiques du mouvement dansé sur papier et, inversement, de comprendre comment ce support peut nourrir la création en danse. Au départ, il s'est agi d'une approche du corps et de ses possibilités - le potentiel expressif des mouvements du corps humain, son rapport à l'espace et à l'autre - pour, ensuite, progresser vers la notion de traduction, notation et partition en danse. Comment représenter le corps en mouvement sur papier ? Comment choisir ce que l’on garde ou pas lors de cette transcription ? Quels choix pour quels objectifs ? Danser, réfléchir, identifier, systématiser graphiquement et à l'écrit : ainsi se structurent les séances hebdomadaires de travail. Ce processus nous mènera enfin vers un travail ciblé de création artistique collective à travers des techniques de composition faisant dialoguer danse, graphisme, parole et papier.

Les autres artistes AIMS 2020-21

Charlotte Attal, Mathilde Bennett (Ecole nationale supérieure des arts décoratifs), Vincent Caroso, Flore Eckmann (Beaux-Arts de Paris), Quentin Faucheux-Thurion, Marguerite Pellerin (La Fémis)

AIMS Promo 2020-21

Photo : Promotion AIMS 2019-2020  © Beryl de Libault

En savoir plus sur la formation AIMS

Le film :