Informations

Année préparatoire de mise à niveau (1 an)

Objectifs

Semestres 1 et 2

L’année préparatoire est une année de mise à niveau technique et de maturité afin d’atteindre les critères demandés pour entrer en DNSP1 (1ère année du 1er cycle d’enseignement supérieur). Il s’agit pour les élèves de s’adapter à un rythme plus soutenu de travail, d’aborder différentes techniques de danse contemporaine telles qu’elles sont enseignées au Conservatoire. Les fondamentaux de la danse classique sont enseignés, tout comme des premiers outils d’improvisation et de composition. De  plus,  des  notions  de  bases  d’AFCMD et  de  culture  chorégraphique  et  artistique viennent compléter l’apprentissage.

Compétences attendues :
Capacité à assimiler les corrections et les différents éléments techniques et /ou théoriques formulés par les professeurs.
Précision de la connaissance du vocabulaire de la danse contemporaine et de son application corporelle rigoureuse.
Connaissance du vocabulaire de base de la danse classique.
Affirmation de la personnalité de l’élève, à travers une forte motivation et une assiduité attentive.

Critères d’observation et d’évaluation :  
Conscience du placement et maîtrise des fondamentaux techniques en danse contemporaine.
Conscience du placement en danse classique.
Expressivité, engagement sensible.
Musicalité – relation au temps.
Investissement et autonomie.

Contenu

Semestres 1 et 2

Évaluation des enseignements
Par contrôle continu
Celui-ci porte sur l’ensemble des unités d’enseignement pour les semestres 1 et 2 ci-dessus décrits.   

Par contrôle terminal
Un jury interne présidé par la direction des études chorégraphiques est constitué pour évaluer chaque élève.

Semestre 2

Au terme du semestre 2, l’UE 1 donne lieu à un contrôle terminal qui comporte :  
Une classe donnée par le ou la professeur.e responsable de la discipline,
Un enchaînement réglé par ce professeur, interprété en passage individuel.  
Chaque épreuve fait l’objet d’une note sur 20.  

Validation des UE

Pour chaque UE, une note globale est attribuée.
La note globale est constituée de la moyenne des notes du contrôle continu de chaque semestre, à l’exception de l’UE 1.
Dans  le  cas  de  l’UE  1,  la  note  globale  est  constituée  pour  50%  de  la  note  du  contrôle  continu  (moyenne des semestres 1 et 2) et pour 50% de la note de l’examen final. Une UE est validée pour l’année dès lors que la note globale obtenue est d’au moins 10/20.
Les élèves ayant validé l’ensemble des UE de l’année préparatoire sont autorisés à poursuivre leurs études pour intégrer le cycle du DNSP de danseur.
Dans le cas où l’UE issue des disciplines théoriques (AFCMD, culture chorégraphique et artistique) n’est  pas  validée,  les  élèves  sont  toutefois  autorisés  à  entrer  en  DNSP1,  avec  obligation  de  passer  l’année suivante les épreuves du contrôle continu de l’UE concernée en candidat libre.
A  l’issue  de  chaque  semestre,  l’équipe  pédagogique,  constituée  en  commission  interne  à  la  direction des études chorégraphiques et composée de la direction des études chorégraphiques et des  professeurs  responsables  des enseignements de  l’UE1,  et  dans  le  cadre  du  semestre  2  d’un représentant du jury, examine la situation des élèves ayant obtenu une note moyenne inférieure à 10/20 aux UE 1, 2 ou 3 lors des semestres 1 et 2.

Semestre 1

La  poursuite  de  l’année  scolaire  en  cours  est  autorisée.  Les  avis  motivés  de  la  commission  sont  communiqués   par   écrit   à   l’élève   et   lors   d’un   entretien   avec   la   direction   des   études   chorégraphiques.

Semestre 2

La  commission  se  prononce  pour  avis  sur  la  fin  de  scolarité  au  sein  de  l’établissement,  ou  à  titre  exceptionnel  un  possible  redoublement.  Ses  avis  motivés  sont  communiqués  par  écrit  à  l’élève  et  lors d’un entretien avec la direction des études chorégraphiques.

A  l’issue  des  travaux  de  la  commission,  la  direction  des  études  chorégraphiques  propose  à  la  direction  de  l’établissement  un  passage  en  DNSP  de danseur,  un  redoublement  ou  la  fin  de  scolarité au sein de l’établissement.

Cas de force majeure :
A  titre  exceptionnel,  pour  les  élèves  n’ayant  pas  pu  se  présenter  aux  examens  terminaux  du  semestre  2  au  motif  d’un  empêchement  grave  et  dûment  justifié  dont  les  caractéristiques  font  l’objet  d’un  cas  de  force  majeure,  un  examen  de  rattrapage  est  organisé afin  que  la  direction  des  études chorégraphiques se prononce, après examen du dossier de l’élève et avis de la professeure principale, sur la validation ou non des UE concernées.  

1er cycle supérieur (années 1 à 3) DNSP DANSEUR

Objectifs

Semestres 1 et 2

En  DNSP1,  il  s’agit  pour  les  élèves  de  consolider  les  fondamentaux  de  la  danse  contemporaine  et d’acquérir des bases solides en danse classique. Le placement et l’alignement corporel sont en fin d’année  des  acquis  sur  lesquels  s’appuyer  pour  passer  dans  la  classe  supérieure.  Des  cours  de contact/improvisation,   ainsi   que   des   cours   théoriques   d’anatomie/physiologie,   de   formation   musicale danseur et de culture chorégraphique et artistique viennent compléter cet enseignement.

Compétences attendues :
Capacité à assimiler les corrections et les différents éléments techniques et/ou théoriques formulés par les professeurs.
Précision de la connaissance de la danse contemporaine et de son application corporelle rigoureuse.
Développement d’une expressivité et d’un imaginaire créatif.
Affirmation de la personnalité de l’élève, à travers une forte motivation et une assiduité attentive.

Critères d’observation et d’évaluation :  
Conscience du placement et maîtrise des fondamentaux techniques de la danse contemporaine.
Conscience du placement en danse classique.
Expressivité, engagement sensible.
Musicalité – relation au temps.
Investissement.   

Semestres 3 et 4

En  DNSP2,  l’élève  approfondit  sa  connaissance  et  sa  maîtrise  de  la  danse  contemporaine  et commence  à  être  en  mesure d’appréhender  de  façon  maîtrisée  des  combinaisons  de  plus  en  plus  complexes.    Il/elle commence  également  à  intégrer  ses  acquis  dans  le  travail  de  répertoire,  à  travers l’apprentissage et la pratique d’extraits de répertoire de la danse contemporaine. La notion d’interprétation est abordée.Une plus  grande  aisance  en danse classique est  demandée.  De  nouveaux  outils  d’improvisation  et  de  composition  sont  apportés.  Les  cours  théoriques  et  pratiques  de  formation  musicale-danseur, d’analyse  fonctionnelle  du  corps  dans  le  mouvement  dansé,  de  pratique  somatique  et  de  culture  chorégraphique et artistique viennent compléter cet enseignement.

Compétences attendues :
Maîtrise  du  vocabulaire  de  la  danse  contemporaine  et son  application  dans  l’exécution  de  combinaisons techniques complexes.  
Développement d’une personnalité artistique singulière.   
Capacité à maintenir un rythme assidu d’acquisition.
Capacité d’adaptation et disponibilité à différents vocabulaires chorégraphiques.
Critères d’observation et d’évaluation :  
Maîtrise   du   placement   et   maîtrise   approfondie des fondamentaux   techniques   de   la   danse   contemporaine
Maîtrise du placement en danse classique.
Expressivité, engagement sensible.
Musicalité – relation au temps et à l’espace.
Investissement, accroissement de l’autonomie et de l’autoévaluation.

Semestres 5 et 6

En DNSP3, l’élève fait preuve d’une grande maîtrise des différentes techniques de danse contemporaine.
Il/elle peut appréhender différents types de répertoire contemporain et naviguer entre des chorégraphies de groupe, des duos et des soli.  
Une pratique maîtrisée de la danse classique fait pleinement partie du bagage chorégraphique attendu, tout comme la capacité à improviser et composer de façon personnelle et singulière.
Les connaissances musicales et en culture chorégraphique et artistique sont approfondies etrendent possible une contextualisation et une analyse de sa pratique et des différents courants et styles traversés.
Différentes techniques de préparation et de récupération à l’effort sont introduites.

Compétences attendues :
Haut niveau de maîtrise du placement, du vocabulaire et des combinaisons techniques des différentes danses contemporaines, capacité à adapter cette maîtrise à différents styles chorégraphiques.
Accomplissement d’une personnalité artistique singulière et capacité à proposer différentes interprétations en fonction des styles et approches chorégraphiques.
Capacité à développer son autoévaluation et à analyser les différents registres chorégraphiques dans lesquels l’apprentissage se réalise.

Critères d’observation et d’évaluation :  
Haut niveau de maîtrise des techniques de danse contemporaine.
Bon niveau de maîtrise des fondamentaux de la danse classique.
Expressivité, engagement sensible.
Musicalité – relation au temps et à l’espace et au genre musical.
Investissement  et  capacité  à  affirmer sa  présence  sur  un  plateau  ou  dans  un  studio  de  danse  lors  de répétitions ou de représentations publiques.
Développement d’un discours critique référencé sur les œuvres.

Evaluation des enseignements

Par contrôle continu
Celui-ci porte sur l’ensemble des unités d’enseignement pour les 6 semestres ci-dessus décrits.

Par contrôle terminal
Un jury interne pour les semestres 2 et 4, et externe pour le semestre 6 (certificat d’interprétationde la danse) présidé par la direction des études chorégraphiques est constitué pour évaluer chaque élève.

Semestre 2

Au terme du semestre 2, l’UE 1 et l’UE 2 donnent lieu à un contrôle terminal qui comporte :
Une variation élaborée par le professeur principal référent de la discipline ;
Une présentation chorégraphique de l’ensemble des élèves issue du travail de répertoire.  
Chaque épreuve fait l’objet d’une note sur 20.

Semestres 4

Au terme du semestre 4, l’UE 1 et l’UE 2 donnent lieu à un contrôle terminal qui comporte :
Une  présentation  chorégraphique  de  l’ensemble  des  élèves  issue  du  travail  du  cours  de  répertoire ;
Une variation élaborée par le professeur principal d’une durée maximum de 2 minutes 30 ;
Une variation issue du répertoire et adaptée par un des professeurs de la discipline, d’une durée maximum de 2 minutes 30 ;
Une  composition  personnelle,  encadrée  par  le  professeur  responsable  des  enseignements  de  composition, d’une durée maximum de 2 minutes.
Chaque épreuve fait l’objet d’une note sur 20 (à l’exception de la présentation de l’ensemble des élèves qui n’est pas notée).

Semestres 6

Au  terme  du  semestre  6,  l’UE1  « Certificat  d’interprétation  de  la  danse donne  lieu  à  un  contrôle  terminal qui comporte :  
Une variation imposée ;
Une  variation  de  répertoire  (variation  ou  danse  en  solo  reconnue  comme  telle)  d’une  durée  maximum de 4 minutes : choix de l’élève validé par le professeur principal référent de la discipline en concertation avec la direction des études chorégraphiques ;
Une  composition  personnelle,  encadrée  par  le  professeur  responsable  des  enseignements  de  composition, d’une durée maximum de 4 minutes.

Tout au long des études, des présentations publiques sont organisées. Elles peuvent donner lieu à l’implication  de  l’ensemble  des  élèves  inscrits  en  DNSP  de  danseur  et/ou  en  2ème  cycle.  Elles  sont  menées  dans  le  cadre  de  projets  internes  à  l’établissement  (ateliers  chorégraphiques,  portes  ouvertes,  etc.)  et/ou  hors  les  murs  (projets  en  partenariats  avec  des  institutions  culturelles  et/ou  artistiques).

Validation des études et des UE

Délivrance du DNSP de danseur

Pour chaque UE, une note globale est attribuée.
Une UE est validée pour l’année dès lors que la note globale obtenue est d’au moins 10/20.
La note globale est constituée de la moyenne des notes du contrôle continu de chaque semestre, à l’exception de l’UE 1 en DNSP1, des UE 1, 2 et 3 en DNSP 2, et de l’UE 1 en DNSP3.

Dans le cas de l’UE 1 en DNSP1, et dans le cas des disciplines des UE 1, 2 et 3 qui font l’objet d’un contrôle  terminal  en  DNSP2,  la  note  globale  est  constituée  pour  40%  de  la  note  du  contrôle  continu (moyenne semestres 1 et 2) et pour 60% de la note de l’examen final attribuée par le jury.
Dans  le  cas  de l’UE 1  en  DNSP3,  la  note  globale  est  constituée  pour  30%  de  la  note  du  contrôle  continu  (moyenne  des  deux  semestres)  et  pour  70%  de  la  note  de  l’examen  final  attribuée  par  le  jury.Les  élèves  inscrits  en  DNSP1  et  DNSP2  ayant  validé  l’ensemble  des  UE  de  l’année  en  cours  sont  autorisés à poursuivre leurs études dans la classe supérieure.
Dans   le   cas   où   une   UE   issue   des   disciplines   théoriques   (formation   musicale   du   danseur,   anatomie/physiologie, culture  chorégraphique  et  artistique)  n’est  pas  validée,  les  élèves  sont  toutefois autorisés  à  intégrer  la  classe  supérieure,  avec  obligation  de  passer  l’année  suivante  les  épreuves  du  contrôle  continu  de  l’UE  concernée  en  candidat  libre.  
Le  nombre  maximum  d’UE théoriques non obtenues pour poursuivre des études en année supérieure est fixé à 2.

A  l’issue  de  chaque  semestre,  à  l’exception  du  semestre  6,  l’équipe  pédagogique,  constituée  en  commission interne à la direction des études chorégraphiques composée de la direction des études chorégraphiques,   des   professeurs   responsables   des   différentes   matières   de   l’UE1,   et   d’un   représentant du jury dans le cas des semestres 2 et 4, examine la situation des élèves ayant obtenu une note moyenne inférieure à 10/20 aux UE 1, 2 et 3 lors des semestres de 1 à 4 et aux UE 1 et 2 lors du semestre 5.

Semestres 1 et 3

La  poursuite  de  l’année  scolaire  en  cours  est  autorisée.  Les  avis  motivés  de  la  commission  sont  communiqués   par   écrit   à   l’élève   et   lors   d’un   entretien   avec   la   direction   des   études   chorégraphiques.
À  titre  exceptionnel,  une  réorientation  vers  le  cursus  classique peut  être  proposée  par  la  commission  pour  une  période  d’essai  d’un  mois  plein.  À  l’issue  de  cette  période  d’essai,  une  décision  définitive  sera  prise,  après  avis  des  professeurs  de  la  discipline  principale  du  niveaud’études  concerné,  sur  le  passage  dans  ce  nouveau  cursus ou  sur le  maintien  dans  son  cursus  d’origine.

Semestres 2 et 4

La commission se prononce sur un redoublement, le cas échéant une réorientation de parcours ou la fin de scolarité au sein de l’établissement. Ses avis motivés sont communiqués par écrit à l’élève et lors d’un entretien avec la direction des études chorégraphiques.

Semestre 5

La  commission  se  prononce  sur  un  redoublement,  ce  qui  conduit  à  une  non  présentation  à  l’examen terminal du semestre 6. Ses avis motivés sont communiqués par écrit à l’élève et lors d’un entretien avec la direction des études chorégraphiques.

Cas de force majeure :  
A  titre  exceptionnel,  pour  les  élèves  n’ayant  pas  pu  se  présenter  aux  examens  terminaux  des  semestres 2 et 4 au motif d’un empêchement grave et dûment justifié dont les caractéristiques font l’o bjet  d’un  cas  de  force  majeure,  un  examen  de  rattrapage  est  organisé,  afin  que  la  direction  des  études  chorégraphiques  se  prononce,  après  examen  du  dossier  de  l’élève  et  avis  du  professeur  principal, sur la validation ou non des UE concernées.
A  titre  exceptionnel,  pour  les  élèves  n’ayant  pas  pu  se  présenter  aux  examens  terminaux  du  semestre  6  au  motif  d’un  empêchement  grave  et  dûment  justifié  dont  les  caractéristiques  font  l’objet  d’un  cas  de  force  majeure,  les  élèves  concernés  peuvent  soit  avoir  la  possibilité  de  redoubler,  ou,  s’ils  souhaitent  continuer  leur  scolarité  en  2ème  cycle,  se  présenter  l’année  suivante,  en candidat libre, au « Certificat d’interprétation de la danse ».
Dans l’attente de l’examen, ils sontautorisés  à  intégrer  la  première  année  du  2ème  cycle.  La  validation  de  DNSP  de danseur  et  de  la  première année du 2ème cycle dépend de l’obtention du « Certificat d’interprétation de la danse ».

Délivrance du certificat d’interprétation de la danse

Les  trois  épreuves  (variation  imposée,  variation  libre  et  composition  personnelle)  font  chacune  l’objet  d’une  note  sur  20.  La  note  globale  attribuée  au  certificat  d’interprétation  de  la  danse  estdéfinie à partir de la moyenne de la note obtenue à l’examen final (moyenne des trois notes) et de la moyenne  des  notes  du  contrôle  continu de  l’UE  1  des  semestres  5  et  6,   répartie comme  suit : 70% examen final et 30% contrôle continu.

Le  certificat  d’interprétation  de  la  danse  est  décerné  aux  élèves  ayant  obtenu  une  note  globale  d’au  moins  10  sur  20  au  contrôle  continu  et  au  contrôle  terminal,    avec  attribution  d’une  mention  selon le barème suivant : Assez Bien : 12 à moins de 14Bien : 14 à moins de 16Très Bien : 16 à 20

Le  Diplôme  National  Supérieur  Professionnel  de  Danseur  (DNSPD)  est  délivré  aux élèves  ayant  validé l’ensemble des UE des semestres 1 à 6.  

En  DNSP3,  il  est  demandé  aux  élèves  d’effectuer  un  stage  obligatoire  d’une  durée  minimum  de  5  jours, uniquement pendant les vacances scolaires. Ce stage fait l’objet d’une convention signée par le conservatoire, la structure d’accueil et l’élève.La  mention  (Très  bien,  Bien  ou  Assez  bien)  qualifiant  le  DNSP  de  danseur  est  celle  attribuée  au  Certificat d’interprétation de la danse.

Enseignants

Jean ALAVI
Enseignant

Jean ALAVI

Voir son profil
Daniel CONDAMINES
Enseignant

Daniel CONDAMINES

Voir son profil
Edmond RUSSO
Enseignant

Edmond RUSSO

Voir son profil
Raphaëlle DELAUNAY
Enseignante

Raphaëlle DELAUNAY

Voir son profil
Cheryl THERRIEN
Enseignante

Cheryl THERRIEN

Voir son profil
Iris FLORENTINY
Enseignante

Iris FLORENTINY

Voir son profil
Nathalie PUBELLIER
Enseignant associé

Nathalie PUBELLIER

Voir son profil
Roxana BARBACARU
Enseignant associé

Roxana BARBACARU

Voir son profil
Anne-Catherine NICOLADZE
Enseignant associé

Anne-Catherine NICOLADZE

Voir son profil
Sylvie BERTHOMÉ
Enseignant associé

Sylvie BERTHOMÉ

Voir son profil
Isabelle RIDDEZ
Enseignant associé

Isabelle RIDDEZ

Voir son profil
Virginie GARANDEAU
Enseignant associé

Virginie GARANDEAU

Voir son profil
Grégory CIANCI
Enseignant associé

Grégory CIANCI

Voir son profil
Yvonne PAIRE
Enseignant associé

Yvonne PAIRE

Voir son profil
Sophie ROUSSEAU
Enseignante associée

Sophie ROUSSEAU

Voir son profil
Myrto Katsiki
Enseignante associée

Myrto Katsiki

Voir son profil

Etablissements partenaires

Licence Art du Spectacle chorégraphique de l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis

Un  partenariat  entre  le  Conservatoire  national  supérieur  de  musique  et  de  danse  de  Paris  et l’Université Paris 8  Vincennes  –  Saint-Denis permet  aux  élèves  admis  en  1er  cycle  supérieur  d’obtenir,  conjointement  avec  le  DNSP de danseur, et  sous  réserve de  remplir  les  conditions  d’inscription à l’université, la licence Art du spectacle chorégraphique.
Les rythmes d’acquisition de la licence   et   du   DNSP   de   danseur   peuvent   être   soit   en   phase,   soit   dissociés.    
Tous   les   enseignements validés et les ECTS attribués par l’université sont acquis.  Une  mutualisation  des  enseignements  entre  l’Université  Paris  8  Vincennes  –  Saint-Denis et  le  Conservatoire permet un double parcours d’études cohérent en termes de contenu et d’emploi du temps.  En  conséquence,  les élèves peuvent obtenir  sereinement  les  60  ECTS  nécessaires  à  la  délivrance de la licence.  

Ces 60 ECTS se répartissent comme suit :
32  ECTS  sont acquis  à  la  fin  du  DNSP3,  l'université reconnait  ainsi  la  valeur  des  contenus  de  la formation dispensée au Conservatoire,
28 ECTS sont acquis après le suivi de cinq unités d'enseignement :
Analyse  d'œuvre,  enseignement qui  s’intègre  dans  l’UE  5  Culture  chorégraphique  et artistique des semestres 5 et 6 du DNSP (36 heures)
Histoire de la danse (36 heures)
Introduction du discours sur le corps (36 heures)
Analyse des pratiques (36 heures)
Outils  et  analyse  de  l'expérience (6  heures),  accompagnement  pour  l’élaboration  d'un dossier personnel et pour la production de ce dossier.

Etablissements partenaires

Folkwang University of the Arts Site
Codarts Site
The Place Site
Escola Superior de Dança Site
Taïwan National University of the Arts Site
CNSMD Lyon Site