Ateliers Lyriques

Pour poser les jalons d'une pleine réussite professionnelle et artistique, le Conservatoire de Paris dispense un enseignement qui harmonise au mieux savoirs et savoir-faire. L'expérience de la scène est donc une partie essentielle de son projet pédagogique. Nous vous invitons à venir voir et entendre nos élèves, à les découvrir tout au long de cette programmation qui rythme la saison annuelle du Conservatoire.

Choisissez une date précise

OPÉRA Opéra
jeudi 27 mars 2014 à 19h
Ateliers Lyriques Conservatoire de Paris - Espace Maurice-Fleuret
Ateliers Lyriques

Les ateliers lyriques sont l’occasion, pour les élèves chanteurs, de présenter au public le travail accompli durant l’année avec leur professeur de travail de la scène. L’accent est mis sur l’aspect théâtral de l’œuvre ou des extraits d’œuvres présentés, mais aussi sur les rapports du texte et de la musique de même que sur les aspects " texte chanté —texte parlé ". Les éléments de décors, de costumes ou d’accessoires sont volontairement limités en faveur d’un travail d’acteur.

« Heureux le roi s'il n'eut eu que des maîtresses semblables à Mme de la Vallière... »
Saint Simon

La petite histoire et la grande se coudoient dans le livret de la Carmélite. Nom emblématique de celle qui fut surtout et d'abord la maîtresse du roi, ou plutôt son amoureuse. Pourquoi ce titre alors que seul le brèvissime acte IV se passe au Carmel, quand la quasi-totalité de l'ouvrage se passe à la cour au milieu des fêtes et des intrigues ? Probablement  parce que le choix de cet ordre cloîtré à la règle particulièrement dure que fît la Duchesse de la Vallière, une fois perdu l'amour du roi, avait fortement frappé les esprits. Mais au cœur de l’œuvre, on voit que la vocation travaille Louise conjointement à son désir pour le roi et ces deux aspirations s'additionnent, s'emmêlent, se tiraillent... faisant de son corps et de son esprit le vaste champ d'une bataille sans pitié. Sans pitié l'est aussi ce monde de la cour. Qui est venu en premier de la fausseté des courtisans ou de l'impitoyable méfiance du roi ? C'est difficile à dire tant l'une nourrit l'autre et réciproquement. Mais dans ce monde où règne le mensonge et la matière, voilà Louise qui passe, telle l'allégorie de la Vérité dans un opéra-ballet de Monsieur Lully.

Programme

Reynaldo Hahn
La Carmélite
Opéra comique
Livret de Catulle Mendès

Distribution

Le Compositeur : Blaise Rantoanina
Le Maître de Ballet : Florent Zigliani
Le Poète : Igor Bouin
Louis XIV : Fabien Hyon et Benjamin Woh
Le Comte Clidamant  : Romain  Dayez et Igor Bouin
Le Marquis : Anas Seguin
Le Duc :  Florent Zigliani et Blaise Rantoanina
La reine : Anaïs Bertrand Fiona Mcgown
Athénaïs de Montespan : Charlotte Despaux et Marie Perbost
Ardélise : Marthe Davost et Danya El Zein
Actée : Harmonie Deschamps
Églé : Y Li
La Comtesse Olympe : Fiona Mcgown
Hélys : Marina Ruiz
Louise de La Baume Le Blanc  demoiselle puis duchesse de La Vallière : Marianne Croux et Axelle Fanyo
L'Évêque Bossuet : Florian Hille
La Sorcière : Claire Péron
Le Sacrilège : Anas Seguin

Petits rôles et choeur : Tous.

Mise en scène/Lumières : Emmanuelle Cordoliani
Direction musicale et piano : Yann Molénat
Pierre Girod : Répétiteur de déclamation lyrique
Sonia Bosc : Falbalas.
Remerciements à Philippe Blay

Informations pratiques

Réservations à partir du 15 mars
reservation@cnsmdp.fr

< Retour à la liste

Haut de page