Actualités de Bach

Pour poser les jalons d'une pleine réussite professionnelle et artistique, le Conservatoire de Paris dispense un enseignement qui harmonise au mieux savoirs et savoir-faire. L'expérience de la scène est donc une partie essentielle de son projet pédagogique. Nous vous invitons à venir voir et entendre nos élèves, à les découvrir tout au long de cette programmation qui rythme la saison annuelle du Conservatoire.

Choisissez une date précise

SÉMINAIRES ET CONFÉRENCES
lundi 11 janvier 2016 à 09h30
Actualités de Bach Conservatoire de Paris - Salon Vinteuil
Actualités de Bach

Sous la responsabilité artistique et scientifique de Thomas Lacôte


Si la musicologie redécouvre parfois des œuvres méconnues ou s’engage dans l’étude des tendances les plus récentes, elle n’en délaisse pas pour autant les grandes figures qui constituent les fondements de notre culture musicale. Génération après génération, le Conservatoire transmet ainsi l’œuvre de Johann Sebastian Bach, la relisant perpétuellement à l’aune des préoccupations de chaque époque.

Ces deux journées d’étude mettront plus particulièrement en lumière deux facettes de l’actualité de ce corpus. Il s’agira d’abord d’être au plus près des avancées de la recherche foisonnante depuis 30 ans : nouveaux documents d’archive, œuvres retrouvées, nouvelles propositions analytiques… De nombreux champs d’investigation ont ainsi été ouverts, en réalité encore très peu connus des musiciens français. Ces journées internationales donneront ainsi l’occasion d’entendre les préoccupations les plus récentes du professeur Michael Maul (Bach-Archiv Leipzig), du musicologue américain et violiste Laurence Dreyfus, du musicologue français Louis Delpech et du musicologue et organiste suisse Jean-Claude Zehnder.

Cette manifestation permettra d’autre part de mettre en lumière la dimension de recherche dans la transmission de Bach au Conservatoire, que ce soit dans les classes instrumentales, d’écriture ou d’analyse : une master-classe d’orgue donnée par le professeur Wolfgang Zerer (Schola Cantorum Basiliensis), des workshops sur la question des tempéraments et de l’interprétation menés par Emile Jobin et Pierre-Henri Xuereb, une table-ronde et des exposés d’élèves sur leurs travaux en cours et une immersion dans un atelier d’écriture avec Jean-Baptiste Courtois. En quoi ces regards portés par des artistes en devenir et par plusieurs générations de professeurs font l’actualité d’une œuvre qui en devient ainsi notre contemporaine ? Des éléments de réponses apparaîtront également au moment du concert de clôture de ces deux journées de réflexion.

Consulter le programme.

Distribution

Journées d'étude organisées par le département musicologie et analyse avec la participation des départements des disciplines instrumentales classiques et contemporaines, des disciplines vocales et du département de musique ancienne.

Informations pratiques

Coproduction Conservatoire de Paris et Philharmonie de Paris

Entrée libre.

9h30-18h30

Programme

9h30 - Introduction

Corinne Schneider et Thomas Lacôte

10h - Michael Maul - Expedition Bach : Die Entdeckung einer unbekannten Arie Bachs (BWV 1127) und andere Erfolge der "Expedition Bach", eines gegenwärtigen Forschungsprojektes des Bach-Archiv Leipzig

Cette intervention donnée en langue allemande sera traduite en langue française en direct par Benjamin François.

Im Jahr 2002 startete das Bach-Archiv Leipzig ein ehrgeiziges Forschungsprojekt: die systematische Erschließung von Bach-Dokumenten in sämtlichen ca. 400 Städten des historischen Mitteldeutschland. Bis dahin hatten die Forscher vor allem die Wirkungsstätten Bachs in den Blick genommen ; andernorts waren Bachsche Orgelgutachten, Zeugnisse oder Belege für seine Gastspieltätigkeit eher zufällig aufgetaucht. Nach einer inzwischen mehr als 15-jährigen Projektdauer, ca. 300.000 gefahrenen Expeditionskilometern, tausenden durchgesehenen Aktenstapeln in etwa 310 Städten können sich die Fundstücke sehen lassen. Sie reichen von bedeutenden Dokumenten zur zeitgenössischen Bach-Rezeption bis hin zu den spektakulären Autographen-Funden der Weimarer Bach-Arie “Alles mit Gott und nichts ohn’ ihn”, BWV 1127 (entdeckt im Mai 2005), den frühesten Notenhandschriften Bachs (präsentiert im August 2006), dem frühesten erhaltenen Werk von Bachs Sohn Carl Philipp Emanuel (2010) und der Wiederentdeckung der lange verschollen geglaubten Schülermatrikel der Leipziger Thomasschule (2012). Letztere Funde haben dazu beigetragen, dass das Projekt eine international beachtete Unternehmung geworden ist. Michael Maul wird in seinem Vortrag die Ziele und Strategien und einige der größten Erfolge der "Expedition Bach" vorstellen, speziell die Geschichte rund um die von ihm entdeckte Arie "Alles mit Gott" BWV 1127.

In 2002 the Leipzig Bach-Archiv started an ambitions research project : a systematic survey of Bach documents in all of the almost 400 cities of historic Central Germany. Up until now, researchers had considered mainly the cities where Bach worked ; elsewhere, evaluations of organs by Bach, testimonials, or evidence of his guest performances had appeared earlier by chance. After 15 years working on the project (as of 2012), 300.000 kilometers driven, and thousands of looked through stacks of files in approximately 310 cities, the ongoing project is finally starting to see results. They range from significant documents on period reception of Bach to the spectacular find of an autograph of the Weimar Bach aria “Alles mit Gott und nichts ohn’ ihn” BWV 1127 (discovered in May 2005), the earliest handwritten sheet music of Bach (presented in August 2006), the earliest surviving works of Bach's son Carl Philipp Emanuel (found in 2010), and the rediscovery of long-lost student register of the Leipzig St. Thomas Choir School (2012). The latter finds have had a hand in making the project an international undertaking. The aims and strategies as well as some of the most important efforts of the "Expediton Bach" will be subject of Maul's lecture, including the story behind his discovery of the unknown Arie "Alles mit Gott" BWV 1127 by J.S. Bach.

10h45 - Louis Delpech - Bach et la musique française, approches plurielles

Si le rapport de Bach à la musique française de son temps a déjà fait l'objet de nombreuses contributions, cette question demeure à bien des égards une énigme pour les chercheurs. Au cours de notre thèse de doctorat, nous avons pu dégager quelques éléments qui éclairent d'un jour nouveau la façon dont Bach a pu prendre contact avec ce répertoire. Il s'agira d'abord de faire le point sur les différentes manières d'aborder la question et les dernières avancées de la recherche sur ce sujet fascinant. Nous exposerons ensuite les résultats de nos recherches à partir de deux cas d'étude concrets : un exemple biographique sur Jean-Baptiste Volumier, et un exemple musical sur les sources du Livre d'orgue de Grigny.

11h15 - Pause

11h30 - Table-ronde animée par Thomas Lacôte

Présentation de quelques ouvrages récents sur Bach par les élèves de la classe d’Histoire de la musique étude chronologique et synthétique de Florence Badol-Bertrand

Anne Muller et Arthur Prieur

John BUTT, Bach's Dialogue with modernity : Perspectives on the Passions, Cambridge University Press, 2010.

Léo Duprey et Artem Nomenko

John Eliott Gardiner, Music in the Castle of Heaven, 2013 ; traduction française : Musique au château du ciel, Paris, Flammarion, 2014.

Bente Verheul

Musik, Kunst und Wissenschaft im Zeitalter Johann Sebastian Bachs, herausgegeben von Ulrich Leisinger und Christoph Wolff, Mainz, Olms, 2005.

12h30 - Pause déjeuner

14h - Jean-Claude Zehnder -  Contrastes des affetti : quelques idées pour l’interprétation des œuvres de jeunesse de Johann Sebastian Bach

Pour les œuvres matures de Bach (Wohltemperiertes Clavier, Brandenburgische Konzerte, etc.), nous sommes habitués à rechercher un seul caractère pour toute la pièce. Il apparaît que ce principe n’est pas valable pour beaucoup d’œuvres composées bien avant, c’est-à-dire vers 1710-1712. Nous y trouvons des indications de tempo (ou plutôt des affetti) très spéciales (poco adagio, par exemple) et des surprises éclatantes. Des indications qui donnent à réfléchir sur les idées du jeune génie...

Exemples musicaux donnés au clavecin par Adèle Gornet, élève de la classe d’Olivier Beaumont

14h45 - Moment musical

Fantasia en la mineur BWV 922

Choral Neumeister “Herr Gott, nun schleuss den Himmel auf” BWV 1092

Adèle Gornet, clavecin

15h - Laurence Dreyfus - Discovering Johann Sebastian Bach : reflections on the analysis of “inventions”

Cette intervention sera donnée en langue française.

In this talk I treat the the main features of analysing Bach’s “inventions” via a paradigmatic method developed in Bach and the Patterns of Invention (1996). Two examples (from contrasting genres) not contained in the book will serve to illustrate the advantages of an historically-informed method of analysis : the aria “Ach, mein Sinn” from the St. John Passion BWV 245 and the 2nd movement from the Sonata in G major for viola da gamba and harpsichord BWV 1027.

15h45

Jean-Baptiste Nicolas - Les cantates incomplètes : une exécution possible ?

Cette intervention sera articulée autour de trois points : un rappel du contexte d'exécution des cantates de Bach, ainsi qu'un exposé sur les cantates incomplètes et perdues ; les exécutions/reconstitutions qui existent de celles-ci, en particulier concernant les BWV 190/193 ; la reconstitution aujourd'hui (ce que nous dit l'organologie, la rhétorique, la théorie et aussi ce que l'interprétation nous permet de faire).

Aristide Moari - L’orchestration du Ricercare a 6 par Anton Webern

En orchestrant le Ricercare a 6 de L'Offrande musicale (hiver 1934), Anton Webern cherchait à « transformer cette abstraction en une réalité acoustique permise. » Par une inversion de sens, on croit trop souvent que Webern a transformé une œuvre ayant une réalité acoustique en une réalisation abstraite. Au-delà de l' « instrumentation analytique » à laquelle la plupart des commentateurs se sont arrêtés, cette présentation s'efforcera de mettre en évidence les autres paramètres de cette mise en sons.

16h30 - Pause

17h - Workshop d’Emile Jobin - « Wohl Temperiert »

Les manuscrits des vingt-quatre préludes et fugues dans tous les tons du Clavier bien tempéré de J. S. Bach ont longtemps été considérés comme une des preuves que Bach avait opté pour le tempérament égal. Saluons le travail de Bradley Lehmann, chercheur américain, qui a découvert  en 2005 que des bouclettes dans le frontispice du premier livre du Wohltemperierte Clavier (1722) semblent évoquer un tempérament inégal. D’autres hypothèses ont vu le jour dont celle que nous allons vous exposer. L’accord est un geste musical : avec des élèves du Conservatoire, nous avons cherché à évaluer comment Bach joue avec le tempérament dans l’écriture. Nous étudierons quelles sont les astuces qui permettent d’éviter certaines duretés dans les mauvais tons ou à contrario comment elle servent à souligner la dramaturgie du discours musical de Bach. Un clavecin sera accordé selon la partition que nous défendons, l’autre en tempérament égal. En jouant des extraits des mêmes œuvres sur les deux instruments, nous expérimenterons comment cela en modifie l'expression.

Clavier bien tempéré, Livre I (1722)

Prélude I en do majeur, Nora Dargazanli

Prélude VII en mi bémol mineur et Fugue en ré dièse mineur, Julie PUMIR

Prélude XIII en fa dièse majeur, Jeanne JOURQUIN

Prélude IX en mi majeur, Alejandro CATTANEO

Fugue IV en do dièse mineur, Grégoire LAUGRAUD

Petite Prélude en do majeur BWV 872a / Prélude III en do dièse majeur (Livre II), Adria GRACIA

Elèves de la classe d’accord et tempéraments d’Emile Jobin, département de musique ancienne

< Retour à la liste

Haut de page