Actualités

Retour à la liste

mardi 17 octobre 2017

Benjamin Soistier, artiste AIMS 2017-18

Programme de Formation d'artiste intervenant en milieu scolaire (AIMS)

Benjamin Soistier, artiste AIMS 2017-18

Il succède à Guillaume Hermen, premier élève AIMS du Conservatoire et qui a obtenu son diplôme avec mention TB à l’unanimité avec félicitations. Consulter son mémoire de recherche.

Découvrez le projet de Benjamin Soistier, second artiste AIMS du Conservatoire :

«  Je suis parti d’un simple constat pour bâtir ce projet : l’omniprésence dans nos vies actuelles des technologies numériques. En 2017, un adulte passe en moyenne 4 heures par jour sur un écran... Et les plus jeunes ? Chaque parent sait la rapidité d’assimilation d’usage de ces nouveaux médiums par nos enfants. Les applications créatives et autres logiciels d’éveil artistique n’ont jamais été aussi nombreux sur le marché. Mais s’en sert-on vraiment ? Je veux dire : utilisons-nous à 100 % le potentiel de toutes ces avancées technologiques ? Ne pourrait-on pas, dans le cadre de la musique, apprendre à jouer d’un instrument que serait notre tablette par exemple ?

J’ai dans l’idée, grâce à la formation diplômante AIMS, d’expérimenter une pédagogie dédiée à ces nouvelles technologies en direction d’un public d’enfants, en l’occurrence ici la classe de CM1 de l’école Paul Langevin de Saint-Ouen-sur-Seine. Mon souhait est simple : dépasser le cadre « ludique » de l’usage que nous avons de ces technologies afin de les cataloguer, les travailler en profondeur comme on travaillerait un instrument de musique, et s’approcher au final d’une création artistique poussée, aboutie et raisonnée avec nos apprentis musiciens. La longue liste des thématiques épousées donne le tournis : enregistrement et montage, aide à la composition, sons de synthèse, captation et jeu instrumental en temps réel par le geste et la lumière, « augmentation » d’instruments classiques… De quoi faire chavirer, en théorie, les moins « geeks » d’entre nous ! Enfin, cette résidence sera aussi l’occasion pour moi de travailler sur de nouvelles approches de jeu instrumental passant par le numérique, dans une tonalité stylistique résolument tournée vers l’électronique.
»

En savoir plus sur la formation AIMS

Et voir le film réalisé par Pauline de Chassey sur le programme.

Photo : Promotion AIMS 2017-2018 © EnsAD

Sarah Srage et Clarissa Baumann (Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts), Maroussia Pourpoint (Conservatoire national supérieur d’art dramatique), Fleur Moreau (Ecole nationale supérieure des arts décoratifs), Pauline Rambeau de Baralon (La Fémis).

Haut de page