Environnement pédagogique

Des ressources de tout premier plan, au service des élèves et des enseignants

La médiathèque Hector Berlioz

Héritière de l’ancienne bibliothèque du Conservatoire, créée il y a plus de deux cents ans, avec l´une des plus riches collections musicales en France après la Bibliothèque nationale de France, la médiathèque a une double vocation de centre de ressources au service de la pédagogie du Conservatoire et de bibliothèque ouverte aux chercheurs. Totalisant plus de 120 000 partitions, 25 000 livres, 900 titres de périodiques, 45 000 documents sonores et audiovisuels, le fonds couvre l’ensemble de l’histoire de la musique et de la danse.
Outre un vaste choix de ressources électroniques gratuites, la médiathèque propose l’accès à nombre d´outils en ligne spécialisés (Grove Music on line, RILM, RISM, RIPM, Music index, Music in print, JSTOR pour sa partie musicale, Naxos Music Library, Classical Music Library... et plusieurs dizaines de périodiques électroniques).

La bibliothèque des activités musicales

Elle est chargée des relations avec les éditeurs, de l’achat, de la location et de la préparation des ouvrages et partitions programmés durant l’année scolaire pour les activités collectives.

Le service audiovisuel

La principale fonction du service audiovisuel est l’assistance à la pédagogie par la mise à disposition des élèves et des enseignants d’un outil audiovisuel simple ou plus complexe et l’aide à son utilisation. Il permet ainsi aux élèves de se familiariser avec les différentes techniques audio et vidéo. Il assure l’enregistrement, la sonorisation et le tournage de manifestations organisées dans le cadre de la programmation du Conservatoire ou de programmes nécessaires à la pédagogie, à l’aide à l’insertion professionnelle et à la promotion des élèves et de l’établissement. 
Une part importante de l’activité du service réside aussi dans l’assistance quotidienne des élèves fsms (formation supérieure aux métiers du son) notamment dans la maîtrise de l’outil audiovisuel. Il est aussi un lieu de réflexion et de recherche sur les techniques d’enregistrement et de diffusion du son en rapport avec les nouvelles technologies et les nouveaux médias notamment dans le domaine du son multicanal. En collaboration avec le centre de recherche et d’édition et le département de la formation supérieure aux métiers du son, il participe à l’édition de produits audio et vidéo de promotion des élèves et de l’établissement.
Il a également la responsabilité du choix et de la mise en œuvre des équipements pédagogiques et professionnels. Un nombre important de régies de prise de son, de post production et de mixage sont mis à la disposition des élèves.

Le Centre de recherche et d’édition et des archives

Créé en 1997, le centre de recherche et d’édition du Conservatoire (CREC) conçoit, réalise et diffuse des produits originaux qui contribuent au rayonnement de l’enseignement dispensé au Conservatoire et à la promotion de ses artistes.
 
Destiné à valoriser le Conservatoire d’hier et d’aujourd’hui dans sa dimension patrimoniale de lieu où la musique se joue, se crée et se « réfléchit », le CREC pérennise le résultat de cette pratique, de cette création et de cette réflexion par des livres, des CDs, des DVDs, coordonne des projets de recherche et participe à l’organisation de colloques et d’expositions ainsi qu’aux publications qui s’ensuivent (actes, catalogues). En 2001, le centre des archives, précieuse mémoire de l’histoire du Conservatoire, a été intégré au CREC.

Le service des archives

Il collecte et conserve les archives du Conservatoire, aussi bien historiques que pédagogiques et administratives, et les met à disposition des chercheurs. Ces derniers peuvent s’appuyer sur des outils documentaires appropriés à leur recherche et à l’identification des sources.

Les élèves bénéficient par ailleurs des riches ressources de la Cité de la musique, avec les différents espaces de sa médiathèque : actualités, information et orientations professionnelles, multimédia, partitions et enseignement musical, jeunesse, organologie et documentation du Musée, culture musicale. En outre, le centre de documentation de la musique contemporaine (CDMC) est installé dans le bâtiment de la Cité de la musique.

Les locaux pédagogiques et les salles publiques

  • 78 salles de classe
  • 5 grands studios de danse
  • 3 classes d’art lyrique
  • 3 grandes salles pour la percussion et l’électroacoustique
  • 2 amphithéâtres pour les cours à grands effectifs
  • 64 salles pour la majeure partie des classes, avec les instruments et les équipements audio et vidéo adaptés aux différents enseignements.
  • 70 studios de travail pour le travail individuel ou en petit groupe
  • 4 salles d’examen et de concours à huis clos
  • 7 plateaux, pour les orchestres et autres formations lors des travaux de répétitions.

3 salles publiques

La salle d’art lyrique

D’une capacité de 358 places, essentiellement revêtue de bois, elle a été conçue sur le schéma d’un théâtre à l’italienne classique.
Sa scène offre une surface d’environ 180 m2 (16 mètres de long sur 11 mètres de profondeur). Décloisonnée du public, la fosse d’orchestre, de 90m2, est équipée d’un monte-orchestre qui, lorsqu’il est disposé en position haute, ferme l’ouverture et offre en avant-scène un plateau pouvant accueillir un orchestre d’environ 50 musiciens.

L’espace Maurice-Fleuret

Lieu de spectacle polyvalent, cet espace est propice à la création et à l’expérimentation contemporaine en danse comme en musique.
Il a une capacité de 180 places.
Sa tribune rétractable permet d’ augmenter les dimensions du plateau.

La salle d’orgue

D’une capacité de 237 places, elle est équipée d’un orgue romantique Rieger à traction mécanique, pourvu de trois claviers, d’un pédalier et disposant de 49 jeux.
Cette salle, dont la forme de cône tronquée émerge dans la cour intérieure de l’établissement est non seulement destinée à la classe et aux récitals d’orgue, mais également aux concerts de musique de chambre.

Haut de page