Études

La danse, la musique, les métiers du son et la pédagogie : les quatre secteurs d’enseignement au Conservatoire.

La danse

« C’est par leur «immensité » que les deux espaces : l'espace de l’intimité et l'espace du monde deviennent consonants ». Saisissons-nous de cette belle pensée de Gaston Bachelard pour en faire la métaphore de la danse. N’est-elle pas l’art de la germination d’un geste en son corps et son chant intérieur, et de sa projection à travers  l’espace ?
Alors, en une seule pensée sont réunies les composantes essentielles du Conservatoire : l’excellence et la poétique d’une présence en mouvement. L’excellence, ce biotope qui nourrit l’artiste dans son ambition à vouloir atteindre les contrées immenses de la maîtrise de son expressivité singulière ; la poétique, en cela qu’elle  est une plongée virtuose en soi, au cœur de l’intime. 
Or, le domaine de l’art chorégraphique voit le métier et les savoir-faire de danseur se transformer. Les artistes développent de nouvelles activités et gagnent en polyvalence. Les réponses pédagogiques prennent aujourd’hui appui sur le récent cycle du Diplôme National Supérieur Professionnel de danseur.
À la suite de ce premier cycle supérieur, un nouveau parcours d’approfondissement des connaissances se fait jour sous le mode de l’interprétation en participation créative. Outre la pratique de la scène, il se concentre sur la réalisation du projet personnel de l’élève et l’expérience de l’insertion professionnelle.
Une entité support du parcours d’expérience en scène est mise en place : EtuDiANSE. Amorcée dès l’année du certificat de danse, elle se poursuit en 2e cycle. En DNSP3, le premier niveau de ce parcours sera rythmé de présentations d’ateliers publics et de pièces chorégraphiques. En octobre, les « Entrées en matières » verront notamment des feuillets du répertoire mis en œuvre avec la collaboration des notateurs du mouvement. En janvier, avec « Ce qui est à l’œuvre », seront offertes au public d’autres danses en interprétations approfondies.
En 2e cycle, le deuxième niveau du parcours EtuDiANSE prend le relai du Junior Ballet. Il vise à dépasser les logiques d’une compagnie de jeunes élèves. Par ses contenus de projets artistiques et les éclairages spécifiques entourant la pratique de la danse, la dimension artisanale de l’apprentissage est augmentée de l’épanouissement d’une pensée autonome et critique de l’art.
Rappelons que la notation du mouvement est présente au sein du conservatoire, cette mémoire partitionnelle qui ne demande qu’à être réinterprétée par la danse. L’indispensable présence des cursus en écritures Laban et Benesh permet d’inscrire au patrimoine chorégraphique les œuvres d’aujourd’hui et de reconstruire les chefs d’œuvre du passé.

La musique

Un secteur composé de six départements qui présentent un riche panel de disciplines principales, vocales, instrumentales ou théoriques, auxquelles s’ajoutent des enseignements complémentaires optionnels ou obligatoires. Une formation qui se veut donc complète, tout à la fois théorique et pratique, individuelle et collective. Le Conservatoire entend ainsi parfaire la culture musicale de ses élèves et élargir le champ de leurs pratiques, leur offrant de nombreuses possibilités de spécialisation. Un équilibre indispensable pour former des artistes à même de se confronter à leur avenir professionnel.

Disciplines instrumentales classiques et contemporaines

Fort de plus de 200 professeurs et accompagnateurs encadrant plus de 500 élèves, le département des disciplines instrumentales classiques et contemporaines est au cœur de la mission de formation d'interprètes de haut niveau.
L'encadrement administratif, formé d'une équipe de 7 personnes (5 chargés de scolarité, 1 secrétaire et 1 chef de département) accompagne les actions pédagogiques, suit les élèves au cours de leurs études, participe à la réflexion pédagogique. La diversité des cursus demande que chaque élève soit suivi individuellement dans sa progression par les équipes encadrantes, équipes qui sont en charge de l'organisation des examens et des concours auxquels un soin particulier est apporté. Près de 200 élèves du département obtiennent chaque année un diplôme de fin de cycle.
Soucieux de mettre l'enseignement dispensé en relation avec le métier d'interprète, le Conservatoire de Paris organise des concerts pour permettre aux élèves d'être mis en situation dans des conditions professionnelles. Ainsi, nos instrumentistes participent au travail d'orchestre et de musique de chambre qui est mis en lumière à l'occasion des nombreux concerts et spectacles donnés au Conservatoire ou dans les lieux avec lesquels l'établissement a tissé de nombreux partenariats.
Le Conservatoire de Paris rayonne sur le monde entier : le département des disciplines instrumentales classiques et contemporaines accueille 24% d'élèves étrangers, le dispositif Erasmus permet d'échanger avec les établissements partenaires, ce dispositif concerne les élèves comme les professeurs. Plus de 30 master classes, conférences et séminaires sont proposés chaque année.
Le Conservatoire de Paris participe à l'élargissement des répertoires en commandant régulièrement des œuvres originales à des compositeurs, œuvres interprétées lors des examens publics ainsi que de nombreux sujets d'épreuves de lecture à vue.

Musique ancienne

Le département de musique ancienne a pour mission de former les élèves qui jouent les instruments historiques.
A côté de cours d'instruments (clavecin, pianoforte, flûte baroque, hautbois ancien, clarinette historique, basson ancien, cor naturel, luths et théorbe, violon baroque, violoncelle baroque, contrebasse historique et viole de gambe), les élèvent étudient les sources historiques - les traités - et les sources musicales originales afin de réfléchir sur leur pratique d'interprète, et participent chaque année à une dizaine de productions d'orchestre, dirigées par les chefs spécialisés que le Conservatoire invite régulièrement.
A côté de cela, l'accent est mis sur la pratique régulière de la musique de chambre et le travail de chaque classe est régulièrement présenté lors d'auditions de classe. La musique vocale tient également une place de choix, au moyen de nombreux concerts réalisés avec les élèves du département des disciplines vocales. L'ouverture et la curiosité y sont vivement encouragées, qui se concrétisent régulièrement par des projets originaux avec les élèves d'autres disciplines et d'autres départements.
Enfin, la recherche tient une part importante dans les orientations du cursus, préparant ainsi les élèves à une future vie professionnelle riche et variée.
Le département offre également aux élèves étudiant dans d'autres départements une initiation aux instruments historiques. Riche d'une quarantaine d'élèves et d'une vingtaine de professeur, le département de musique ancienne est dirigé par un responsable de département, assisté d'une chargée de scolarité.

Jazz et musiques improvisées

Le département Jazz et musiques improvisées accueille environ 50 élèves chaque année. Encadrés par une équipe de neuf professeurs, ils suivent une formation de haut niveau à la fois théorique, pratique et expérimentale.
Chaque promotion constitue un atelier où les jeunes musiciens doivent composer, arranger, improviser.
L’organisation de master classes thématiques et de concerts à l’intérieur et à l’extérieur du Conservatoire de Paris permet, outre des rencontres précieuses, une ouverture sur les réalités du monde du travail et une meilleure connaissance du milieu indispensables à leur insertion professionnelle.

La mission du département est d’accompagner et de favoriser le développement de jeunes musiciens de haut niveau jusqu’à leur spécialisation et leur épanouissement personnel et artistique.
L’étude approfondie des bases de la musique de jazz, la pratique de diverses approches de l’improvisation, l’élargissement de la culture musicale et artistique ainsi que la rencontre avec d’autres disciplines et la confrontation avec d’autres mondes, sont les chemins pour cet épanouissement, autant que la mise en situation par la réalisation de projets, de concerts et d’enregistrements. L’équipe pédagogique, constituée de musiciens instrumentistes, arrangeurs et compositeurs actifs dans divers domaines, permet aux étudiants d’avoir aussi des contacts directs avec le milieu musical français et international.

Les cours dispensés sont les suivants :
Atelier (musique d’ensemble), section rythmique, répertoire, big band, histoire du jazz, écriture et improvisation expérimentale, arrangement, groove, piano et piano complémentaire, contrebasse, batterie et travail sur le rythme, saxophone, trombone, improvisation modale et musique de l’Inde, improvisation générative. Les cours de trompette, de guitare et d’orchestration classique sont dispenses sous forme de séminaires intensifs.

Les cours de musique de l’Inde, initiation au jazz, histoire du jazz ainsi que les cours d’improvisation générative (initiation et cours supérieur) sont ouverts à tous les élèves du Conservatoire.

Le département est dirigé par un responsable et d’une chargée de scolarité. Il est composé de :
1 professeur de contrebasse, section rythmique, répertoire, atelier, écriture et improvisation expérimentales
1 professeur de piano, piano complémentaire, section rythmique, atelier
1 professeur de saxophone, histoire du jazz, arrangement, big band
1 professeur de trombone, groove, répertoire, atelier, initiation au jazz
1 professeur de batterie et travail sur le rythme
1 professeur de piano, section rythmique, atelier
1 professeur d’ improvisation modale, musique de l’Inde
2 professeurs improvisation générative

Disciplines vocales

Avec ses trois filières spécialisées (chant, accompagnement vocal et direction de chant), le département des disciplines vocales regroupe quatre-vingts élèves et une quarantaine de professeurs. Il est dirigé par un responsable de département assisté d’une chargée de scolarité et d’une secrétaire.

Les classes de chant ont pour mission de préparer des artistes complets. Ainsi, à côté des cours de technique vocale et d’interprétation, les élèves bénéficient-ils d’enseignements complémentaires essentiels à la pratique de leur métier. Parmi ces matières, l’accent est particulièrement mis sur les techniques de maîtrise et de compréhension des langages musicaux (analyse, formation et culture musicale, piano…), sur les langues étrangères, sur les pratiques d’ensembles et le travail scénique.

La classe de direction de chant est destinée à former des chefs de chant et participe à la formation de chefs de chœur, de chefs d’orchestre lyrique et de conseiller musicaux et vocaux des théâtres lyriques.

La classe d’accompagnement vocal a pour objectif principal la formation à l’accompagnement des chanteurs notamment par l’acquisition et la pratique du grand répertoire de récitals de chant (mélodies françaises et étrangères, airs de concert et d’oratorios).

Tandis que les élèves se forment encore aux aspects techniques de leur futur métier ils participent également aux productions scéniques organisées par le Conservatoire, à des auditions mensuelles, à de nombreux concerts et récitals, la confrontation avec le public constituant une expérience irremplaçable et une occasion unique de mettre en pratique l’ensemble des connaissances acquises.

Enfin, leur insertion professionnelle est favorisée par l’organisation d’auditions devant des personnalités du monde lyrique et par la participation à des coproductions ou la reprise de concerts et spectacles à l’extérieur du Conservatoire.

Écriture, composition et direction d’orchestre

Le département Ecriture, composition et direction d’orchestre, qui comporte également les classes d’orchestration, compte actuellement 32 enseignants, et environ 150 élèves en disciplines principales.
Le responsable du département est assisté d’une chargée de scolarité à temps complet, ainsi que d’une chargée de scolarité et d’une secrétaire à temps partiel.
Les activités pédagogiques comportent de nombreux concerts et examens publics ;  le département collabore ainsi avec l’Orchestre des Lauréats, l’Orchestre des élèves, mais aussi avec des chœurs, orchestres ou ensembles extérieurs, et travaille de près avec le service apprentissage de la scène.
Le département fonctionne en liaison étroite avec le service audiovisuel : l’ensemble des travaux de composition et d’orchestration sont enregistrés par le service audio-visuel, qui assure également la captation de certains travaux d’écriture.
Chaque cursus possède ses spécificités : pour les chefs d’orchestre, le perfectionnement d’une technique la plus solide possible, l’exploration d’un répertoire très étendu et la confrontation au public, avec l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire ou avec des orchestres professionnels partenaires, en session avec les professeurs ou des chefs invités. Les compositeurs ont, eux aussi, de multiples occasions de créer leurs pièces avec les orchestres et les élèves instrumentistes du Conservatoire, ainsi qu’avec des partenaires extérieurs ; diversité esthétique, recherche et épanouissement de l’univers sonore propre à chacun : les musiques composées tout au long de leur scolarité reflètent des chemins très personnels, que ce soit dans les classes de composition instrumentale ou d’électro-acoustique. Dans les classes d’écriture, d’une richesse toujours renouvelée, les élèves peuvent aborder six siècles de musique, et en intégrer par la pratique les principales techniques d’écriture. Les plus remarquables des nombreuses pièces réalisées dans cet objectif sont jouées lors d’auditions publiques.
Si ces trois parcours d’études peuvent sembler différents, ils sont en réalité liés entre eux par la nécessité d’une formation théorique des plus exigeantes. Si l’on y ajoute une confrontation aussi fréquente que possible aux exigences de la scène et à l’écoute d’un public, chaque élève de ces disciplines trouve ainsi l’occasion de développer son savoir-faire, de cultiver sa singularité et de s’accomplir musicalement.

Musicologie et analyse

Les principales activités de ce département sont l’enseignement et la recherche. Il a aussi la charge, au titre de la programmation, d’organiser annuellement des concerts-lecture.

Ce département assume une double mission au sein du Conservatoire. Il accompagne d’une part la formation générale des artistes interprètes, compositeurs, arrangeurs ou chefs d’orchestre ; et dispense d’autre part une formation supérieure spécialisée dans les domaines de la recherche musicologique, de l’esthétique, de l’érudition musicale et des techniques d’analyse. Dans une proportion importante, il faut noter que les élèves inscrits en musicologie suivent simultanément un autre enseignement supérieur (universités ou grandes écoles), le plus souvent de niveau master, voire doctorat.

Le département musicologie et analyse place au cœur de ses orientations pédagogiques et de recherche le questionnement du patrimoine musical au regard des domaines de l’interprétation et de la création artistique.

L’équipe administrative, composée d’une responsable de département et de 2 chargés de scolarité dont l’un, ainsi que la secrétaire continuent de partager leurs mi-temps de travail entre ce département et celui d’écriture, composition et direction d’orchestre.

Les métiers du son

Le département regroupe la formation supérieure aux métiers du son (FSMS) et la formation d’acoustique musicale. L‘équipe pédagogique du département propose par ailleurs aussi des cours techniques pour le diplôme de composition en musique à l’image.
Placé sous l’autorité du directeur du Conservatoire de Paris et du directeur des études musicales et de la recherche, le responsable du département et son assistante encadrent les projets et organisent la pédagogie, assistés d'un chargé de scolarité. L’équipe pédagogique est composée de 33 enseignants.

La formation d’acoustique musicale, vise à permettre aux compositeurs et aux interprètes de maitriser les problèmes sonores qu'ils rencontreront dans l'exercice de leur métier. Les cours ne réclament pas de connaissances scientifiques particulières. Leur but est de faire assimiler les notions essentielles sur les mécanismes cognitifs de l'audition, sur le fonctionnement des instruments de musique et sur l'analyse et la synthèse sonore.

La formation supérieure aux métiers du son s’adresse à des musiciens-ingénieurs du son. L’enjeu de ce cursus original (sans équivalent en France) est de transmettre à des futurs professionnels, des compétences de haut niveau à la fois musicales et techniques.

Les activités visées par la formation sont les métiers de :

  • Musicien ingénieur du son et/ou directeur artistique et/ou directeur du son pour les enregistrements musicaux avec ou sans image (CD, DVD, film, etc...)   
  • Sonorisateur : conception et/ou exploitation des dispositifs de sonorisation  
  • Conseiller musical ou artistique ; responsable de la qualité du son sur les productions vidéo et cinématographiques
  • Réalisateur en musiques actuelles ; arrangeur ; orchestrateur ; sound designer ; réalisateur en informatique musicale.

La pédagogie

Pour les élèves musiciens du conservatoire de Paris, transmettre leur art et leur passion aux plus jeunes  est souvent un désir puissant qui va modeler une partie de leur vie professionnelle à venir.

Le département de pédagogie a pour mission de donner des outils et des perspectives adaptés à tous ces futurs enseignants. Il s’est considérablement étoffé ces dernières années, ce qui lui permet de répondre aujourd’hui à quasiment tous les projets de formation à l’enseignement exprimés par les élèves du conservatoire, mais aussi d’accueillir des musiciens confirmés venus d’horizons très divers, désireux de se perfectionner dans le domaine de la pédagogie. De la simple initiation, ouverte à tous les élèves de deuxième cycle supérieur, jusqu’aux différents degrés de spécialisation conduisant à des diplômes spécifiques (le diplôme d’Etat, le certificat d’aptitude, le Master de pédagogie), l’offre du département concerne aujourd’hui plus de 300 élèves. Ses cursus souples et modulaires s’adaptent harmonieusement aux contraintes parfois lourdes d’élèves en formation d’interprète ou en début de carrière.

Pour compléter de façon cohérente sa palette, le département de pédagogie s’est également doté d’une formation au métier de directeur de conservatoire, couronnée par le certificat d’aptitude de directeur.

Le département est dirigé par un responsable de département assisté d’une adjointe et d’une chargée de mission pour la formation au certificat d’aptitude de professeur. Outre ces trois postes à plein temps, l’équipe administrative se compose également d’une chargée de scolarité à mi-temps pour la formation au certificat d’aptitude de directeur et la formation au diplôme d’Etat, ainsi que d’une chargée de scolarité à temps partiel pour l’initiation à la pédagogie.

Haut de page