News

Retour à la liste

jeudi 19 novembre 2015

Création d’un atelier de composition de musique vocale

Le Conservatoire de Paris met en place pour l’année scolaire 2015-2016 un atelier de composition de musique dévolu à la musique vocale, afin de développer la création dans un esprit élargi, conçu sur des principes originaux proposés par Guy Reibel, compositeur, ancien professeur de composition électroacoustique et instrumentale dans cette maison de 1968 à 2001.

Création d’un atelier de composition de musique vocale

Les recherches de Guy Reibel se sont développées principalement dans le domaine vocal, avec le jeu vocal dont il a été l’initiateur, recherches conduites à l’origine avec le Chœur de Radio France, puis avec de nombreux ensembles professionnels et progressivement amateurs. Quarante années plus tard, le jeu vocal s’est développé dans les milieux professionnels et amateurs du chant et a même pénétré l’école. Il a influencé en retour la composition et les modes d’écriture de la musique. Depuis peu, la composition de musique vocale devient accessible à des musiciens amateurs.

Du jeu vocal… Le jeu vocal se présente sous la forme d’improvisations individuelles ou collectives, vécues en associant le chant, le geste, les fluctuations de la respiration, les mouvements et l’énergie du corps, un phénomène global qui engage tout l’être.
Un changement radical dans la  manière de faire pour les compositeurs. En effet, comment écrire les idées qui jaillissent d’une telle expérience, comment composer et fixer sur une partition l’œuvre à créer ?
Au départ, le jeu permet d’inventer, de découvrir, suscite une création éphémère. Le jeu vocal est le terreau, le foyer de l’invention : en jouant, les chanteurs vivent une sorte de bouillonnement  interne d’où va jaillir l’étincelle, d’où surgit la découverte de l’idée, du motif, du thème.
 
À la composition. Mais comment fixer la trouvaille, l’idée, le motif, le thème dans la mémoire ? Par l’écriture ?   Comment écrire l’idée découverte par le jeu vocal ? Comment passer de la trouvaille éphémère à la création durable, à l’œuvre ? « Écrire » la musique fait partie de notre culture, à condition, dans la projection du jeu vocal, d’oublier les écritures traditionnelles, d’inventer des écritures nouvelles, inédites, en reflet de la richesse et de l’originalité des phénomènes sonores inventés, suffisamment imaginatives pour prendre « la chance au piège » Des écritures symboliques, dessinées, hors de tout code, incitatives qui permettent de créer une trace, une silhouette, une image du ou des motifs inventés, pour pouvoir les reproduire, les développer, imaginer un déroulement de l’œuvre dans sa durée. Une composition « fondamentale ». Vaste recherche, vaste chantier qui s’ouvre à la création.

Un espace consacré à la création de musiques vocales.  Je propose, dans cet enseignement, de livrer quelques façons d’aborder cette aventure singulière pour chacun à partir de mon expérience personnelle d’ancien professeur dans la maison et de chef de chœur, d’expérimentateur de jeu vocal, développé dans les lieux les plus divers, en contact et avec le soutien d’immenses créateurs (Messiaen, Ligeti, Berio, Ohana, Xenakis) qui s’y sont vivement intéressés.  
La musique vocale rend possible une telle entreprise. La voix peut s’échapper des échelles de hauteurs, de tous les carcans, tout est possible par le chant. La voix, immédiatement, instinctivement, sollicitée en dehors des références musicales habituelles, est infiniment libre pour mélodiser, murmurer, crier, parler, bruiter, psalmodier…Elle englobe tout ce que la musique et le langage permettent d’imaginer. Un chant spontané aussi immédiatement accessible à tous, amateurs, professionnels de la musique
Heureuse coïncidence : la création musicale aujourd’hui s’ouvre à ces immensités de l’imagination, mieux, même elle les recherche.
Il est possible, dans une même entreprise de création de susciter la naissance de musiques praticables par des chœurs amateurs (de milliers en Europe) et professionnels (quelques dizaines), d’établir des passerelles entre les uns et les autres.
Je propose de créer au Conservatoire un espace consacré à la création de musiques vocales. Lieu de formation, de recherche, de production de musiques conçues dans une perspective fondamentale et élargie, ouvert à tous les élèves du Conservatoire désireux de suivre cette formation.

Participation de groupes de chanteurs. Plusieurs chanteurs et groupes de chanteurs participeront pour interpréter les travaux des étudiants, notamment le chœur de la classe de Catherine Simonpietri au CNSM ainsi que le Chœur et la Maîtrise de Radio France avec Sofi Jeannin.

Diffusion des travaux. Les compositions seront diffusées par différents canaux (internet, éditeurs de musique...) Des auditions ouvertes au public seront organisées.

Œuvres et documents de référence. Un vaste corpus d’œuvres existantes de divers compositeurs seront présentées aux étudiants.
Quelques ouvrage de Guy Reibel :  Jeux musicaux-jeu vocal (Salabert-Universal), le DVD Jeu vocal (MK2-Éducation Nationale), le livre L’homme musicien (Édisud).
À paraître : un DVD dessine-moi la musique (Artchipel) et un livre Chant sauvage (Artchipel)
Cette action s’inscrit en parallèle avec la création du Centre Européen du Jeu vocal à la rentrée, dont l’objet est le développement de la recherche, de la formation, et de la création dans les multiples domaines ouverts par le jeu vocal, dont l’enseignement au CNSMDP l’année prochaine est une des facettes. 

Programme :

  • Mardi 10 novembre, 14h-17h, salle Dukas
  • Jeudi 26 novembre, 14h-17h, salon Vinteuil
  • Lundi 30 novembre, 14h-18h30, salon Vinteuil, avec la participation de 12 choristes du choeur de Radio-France
  • Jeudi 10 décembre, 14h-17h, plateau 5
  • Mardi 5 janvier, 14h-17h, salon Vinteuil
  • Mardi 12 janvier, 14h-17h, salon Vinteuil

Les travaux réalisés au cours de cet atelier seront entendus dans le cadre d'une prochaine manifestation publique.

Haut de page