News

Retour à la liste

mercredi 14 mars 2018 à 14h40

Concert au Foyer du Maine

Un partenariat entre le Conservatoire de Paris avec l’Association des Paralysés de France (APF) existe depuis avril 2017.

Concert au Foyer du Maine

Pourquoi un tel partenariat ? La canne de Claudie, la documentaliste de la médiathèque et sa tendance à claudiquer peuvent peut-être expliquer ce partenariat ... Elle-même très impliquée dans ce milieu et dans l’APF de par son passé s’est investie dans toutes les questions qui relèvent du handicap et entre autre, celle de permettre aux personnes à mobilité réduite d’écouter des concerts de musique classique.
Un autre facteur entre en ligne de compte : en septembre 2016, est arrivé à l’APF-Paris un nouveau directeur qui a décidé de pérenniser ce qui était déjà organisé à chaque début de saison du Cercle culturel : un concert de musique de chambre exécuté par des étudiants du CNSMDP. Et ce point correspondait avec la volonté du conservatoire de s’enrichir de concerts solidaires. Une rencontre avec le service production du CNSMDP en avril dernier a officialisé cet évènement.
 
Les démarches nécessaires pour faire avancer un tel projet (intérêt des établissements gérés par l’APF pour des concerts de musique de chambre, présence d’un piano et d’une grande salle, le planning des activités, etc.) fut mené de main de maître par le service civique engagé à la production, Lucile Chavent ainsi qu’Anne Carpentier, chargée du développement des actions associatives de l’APF. Cette dernière a fait le lien avec les diverses personnes chargées de l’animation dans chaque établissement. Finalement, une date est arrêtée et deux musiciens en violoncelle et en piano se prêtent au jeu. Le partenariat avec l’APF se concrétise avec ce premier concert.
 
Ainsi, lundi 15 mars 2018 dernier, avec Lucile, nous retrouvons le violoncelliste Cameron Crozman et le pianiste Didier Nguyen à 14h au Foyer du Maine dans le 14e. La grande salle qui fera office de salle de concert correspond à la salle à manger. Aussi, faut-il attendre que celle-ci soit nettoyée, aérée. Lorsque nous pouvons y accéder, on nous laissera positionner le piano, les chaises et les artistes en profitent pour se familiariser avec les lieux, le piano et son tabouret (n’est-ce pas Didier ?). L’animatrice commence à descendre des résidants qui profitent de ce moment de répétition. On apprendra ainsi que le piano a été accordé spécialement.
A l’heure dite, le concert commence. La salle est bien remplie entre la trentaine de résidents et les quelques personnes valides présentes. Cameron présente les diverses pièces inscrites au programme et pour chacune d’elle, il raconte une anecdote plus ou moins personnelle. Le programme est constitué d’œuvres faciles d’écoute et très populaires comme L’Elégie de Fauré, La romance pour violoncelle et piano de Frédérick Delius. La Sonate op.32 de Camille Saint Saëns, même si elle demande une grande vélocité au pianiste, (heureusement qu’il avait une tourneuse de page en la personne de Claudie !) reste très mélodieuse et bien agréable à entendre. Les résidents demandent même des bis et auraient bien écouter encore et encore … Ils se régalent et leur visages attentifs mais souriants et réjouis font plaisir à voir.
A l’issue du concert, les résident curieux retenaient Cameron et Didier avec leurs questions sur leur entente et leur complicité "même quand vous êtes de dos" (sic), sur le choix des œuvres, sur la musique contemporaine, sur leur ressenti de la musique "Pourquoi fermez-vous les yeux quand vous jouez ?" (sic). Les deux instrumentistes parfois surpris répondent avec humour et bonne humeur. Seulement, ceux-ci ayant d’autres activités doivent repartir. C’est ça la vie d’artiste !
 
Un beau moment de partage qu’il faudra renouveler !

Haut de page