News

Retour à la liste

mardi 30 juin 2020

Appel à projet Un récital imaginaire

Appel à projet Un récital imaginaire

Destinataires : élèves en 2e année de 2e cycle des disciplines instrumentales, musique ancienne, chant, accompagnement vocal, direction de chant, direction d’orchestre, jazz, composition.

L’annulation des récitals en 2020 au Conservatoire représente un événement inédit dans l’histoire de l’institution. Même durant la Grande Guerre, le Conservatoire maintint son activité et ses « Concours ». Il semble nécessaire de garder trace de ce moment unique : comment rendre compte de la sidération provoquée par la fermeture du Conservatoire, de l’éloignement forcé des élèves, des enseignants, des personnels administratifs, de la tristesse ressentie lors du choix des mesures d’éloignement ?

À la fois moment unique dans la scolarité de l’élève, aboutissement d’une longue scolarité, véritable espace de liberté et rite de passage dans la vie professionnelle, le récital de fin de cycle est un moment essentiel dans la vie du Conservatoire ; il occupe l’établissement presque trois mois durant chaque année et est marqué par les fêtes non moins mémorables au patio.

Pour répondre à ce vide et retrouver du sens, nous avons imaginé publier un ouvrage intitulé « Un récital imaginaire », qui serait une réponse au silence des instruments et des voix, une trace laissée dans l’Histoire, une réponse aux inquiétudes d’une promotion qui craint d’être « sacrifiée » ou  « oubliée ».

Cet ouvrage permettra à chaque élève de 2e année de 2e cycle de présenter sur une double page son programme rêvé (réellement prévu ou imaginé) pour son récital, accompagné d’une note d’intention expliquant son choix. Il s’agit pour chacun d’exposer son imaginaire, ses envies et son identité d’artiste. En ajoutant une courte biographie et les coordonnées  (adresse de contact, site internet…) de chaque élève, cet ouvrage sera ainsi une belle photographie de toute une promotion, à la fois éloignée et unie à travers cet objet.

Chaque élève de 2e année de 2e cycle souhaitant figurer dans l’ouvrage Un récital imaginaire est donc invité à envoyer dès que possible et au plus tard le 10 juillet 2020 :

  • Une biographie en français de 600 signes (espaces compris) maximum (NB : toutes les biographies seront traduites en anglais par un traducteur professionnel) ;
  • Une adresse de courriel et éventuellement de site internet
  • Le programme complet (compositeur et titre de chaque œuvre, en appliquant les normes ci-dessous)
  • Une note d’intention d’une longueur comprise entre 2500 et 4000 signes
  • Une citation en lien avec le programme de 400 signes maximum (facultatif)
  • Un portrait (résolution : 600 dpi)

Les documents sont à envoyer par WeTransfer à ARoubet@cnsmdp.fr

Les biographies seront de préférence envoyées séparément le plus tôt possible en répondant directement à ce courriel, sans attendre le 10 juillet, afin de permettre au traducteur de commencer son travail.

Aucun fichier PDF ne pourra être traité : biographie, programme et note d’intention doivent être transmis en pièce jointe au format .doc ou .rtf, ou à défaut directement dans votre message.

Normes typographiques

Programme

Béla Bartók,
Quatuor n°4, Sz. 91

1) Noms d’œuvres

Titres significatifs

  • Toujours en langue originale
  • en italique, sauf instrumentation et catalogue thématique

=> Exemple : Lulu Suite pour soprano et orchestre
 
Titres non significatifs (exemple : Concerto)

  • en français
  • en italique, sauf catalogue thématique

=> Exemple : Suite pour violoncelle n° 6 en ré majeur, BWV 1012
 
Surnoms d’œuvre : en italique, pas de guillemets, rejetés à la fin
=> Exemple : Symphonie n° 104 en ré majeur, HI:104, Londres

2) Conventions d’écriture

Nom de catalogue : KV (pas K.), H, BWV
Opus : , op. 78
Numéro : n° 6
Tonalité : pas de virgule avant.
=> Exemple : Sonate pour violon et piano n° 1 en la majeur, op. 13

Nom des compositeurs :

  • Quelques conventions : Sofiâ Gubajdulina, Sergueï Rachmaninov, Igor Stravinsky, Piotr Ilitch Tchaikovski, Sergueï Prokofiev, Dmitri Chostakovitch, Antonín Dvořák, Arnold Schoenberg, Felix Mendelssohn, Haendel
  • Pour les noms composés, pas de tiret sauf pour les noms français.

=> Exemples : Francisco Alvarado Basterrechea, Johann Sebastian Bach
Privilégier le nom en langue d’origine : Johann Sebastian Bach par exemple.

Haut de page