Médéric COLLIGNON

Biographie

Marqué par une éducation classique et par une grande curiosité musicale doublée d'une forte personnalité, il impose son originalité avec son instrument de prédilection, le cornet à pistons de poche et développe une grande souplesse d'embouchure. Simultanément, il aborde la voix comme instrument, et se signale par des improvisations vocales qui mêlent scat, techniques de beatbox et vocalisations dans le registre suraigu. Il utilise des effets électroniques pour déformer sa voix, l'amplifier ou la moduler. Il joue aussi du double cornet, de la trompette à coulisse, du bugle, ainsi que claviers, percussions électroniques, ou simples jouets.
Ses premières années à Paris, à partir de 1996-97, le conduisent à rencontrer les grands musiciens du jazz français, tels que François Jeanneau, Louis Sclavis (Napoli's Walls), Michel Portal et Denis Badault. Médéric Collignon fait partie de l'ONJ (Orchestre national de jazz) de Paolo Damiani et du second ONJ de Claude Barthélémy, puis du Jazztet de Bernard Struber, du Sacre du Tympan de Fred Pallem, du New Lousadzak de Claude Tchamitchian (album Human Songs) et de l'Andy Emler MegaOctet de 2004 à 2009 (albums Dreams In Tune, West In Peace, On Air et Crouch, Touch, Engage).
Il se produit abondamment dans des formations extrêmement diverses, multiplie les rencontres et les projets alternatifs mêlant parfois plusieurs formes d'art : danse (duo avec Boris Charmatz-il croisera S. Buirge également par rapport à la danse), conte (duo Machination avec le tromboniste Sébastien Llado), théâtre (L'instrument à pression, pièce de David Lescot avec le comédien Jacques Bonnafé), slam (duo avec Dgiz, du Slam au Griot (Royaumont)…)
Avec son quartet Jus de Bocse (Philippe Gleizes, Frank Woeste, Frédéric Chiffoleau) il enregistre deux albums : "Porgy and Bess" (2006), qui revisite la version de l'opéra de George Gershwin donnée en 1959 par Miles et arrangé par Gil Evans, et "Shangri-Tunkashi-La" (2010) qui explore la première période "électrique" de Miles Davis (1969-1975) avec une patte plus acide et tapissé parfois de 4 cors d'harmonie. Il y invitera une pléïade de musiciens tous horizons : V.Courtois, Th. de Pourquery, G.Tamisier, Cl.Barthélémy, M.Portal, L.Sclavis, Fr.Verly, R.Lopez, L.Winsberg, G.Laurent, P.Pedron, E.Parisien, M.Codjia, F. Pallem, etc.
Avec son ensemble Septik (Médéric Collignon, Thomas de Pourquery, Frank Woeste, Matthieu Jérôme, Maxime Delpierre, Jean-Philippe Morel, Philippe Gleizes), il donne une version électrique et déjantée de la musique d'Ennio Morricone, "Il était une fois la Ré-solution", créé à Banlieues Bleues. Il gagne le Prix de l'Académie Charles Cros en 2006. L'album Porgy and Bess est primé en 2007 par les Victoires du Jazz dans la catégorie "Révélation". Médéric Collignon reçoit le Prix Django Reinhardt en 2008 (conjointement avec la saxophoniste Géraldine Laurent) et le Django d'Or Spectacle vivant/Spedidam en 2009. Il est fait Chevalier des Arts et Lettres le 31 mars 2009. En 2010, reçoit le Prix Artiste-Formation de l'Année des Victoires de la Musique.
Il a enregistré récemment son dernier opus, hommage grandiose de King Crimson: "À la Recherche du Roi Frippé" qui a été félicité par R. Fripp lui-même et B. Bruford. Il a reçu la Victoire du Jazz 2013 du Meilleur Disque de l’Année.
On dit de lui qu'il est entre un jazz cool et un jazz électro-déjanté, entre Trash et Techno, entre la musique contemporaine et l"improlibration", pour preuve son travail vocal avec Georgia Spiropoulos sur la création "Les Bacchantes" (IRCAM/Centre Pompidou/Grèce).
Il a écrit la musique d’ « Un si beau voyage » de K. Ghorbal et « Les Lendemains » de B. Pagnot. Il a collaboré avec M.Portal sur « La petite Chartreuse » de J-P. Denis.
Il a écrit également pour le théâtre : « Un Animal de Dos Lenguas » (J.Rebotier et A.Urdapilleta), « Terre Océane » (D. Danis), « Zoltan » (A.Chouaki) , « Farben » (M.Bertholet) mis en scène par V.Bellegarde.
Josselin Carré a réalisé « Médo(S) » (sorti en 2014), un long métrage sur son parcours musical, son univers et ses multiples rencontres.
Instruments pratiqués : cornet, bugle, saxhorn, voix, effets (human-bass, etc.), HPD15 Roland, mini-Korg (vocoder), percussions, jouets...

Discographie sélective:

  • 2015 : MoOvies, Justlooking Productions avec le Jus de Bocse (Ph.Gleizes/E.Harang/Y.Robilliard)
  • 2013 : À la Recherche du Roi Frippé, Justlooking Productions, Harmonia Mundi
  • 2010 : Shangri-Tunkashi-La, Plus Loin Music, Harmonia Mundi avec le Jus de Bocse
  • 2009 : Crouch, Touch, Engage, Naïve, avec    Andy Emler MegaOctet       
  • 2007 : Bamana, Act Music, avec Soriba Kouyaté
  • 2007 : West In Peace, Nocturne, avec Andy Emler MegaOctet
  • 2006 : Porgy and Bess, Discograph avec le Jus de Bocse
  • 2006 : Human Songs, Emouvance, avec le New Lousadzak de Claude Tchamitchian
  • 2004 : Dreams in Tune, Nocturne, avec Andy Emler MegaOctet
  • 2004 : ONJ Cl. Barthélémy, la Fête de l'Eau, le Chant du Monde
  • 2003 : Napoli's Walls, ECM, avec Louis Sclavis
  • 2003 : Admirabelamour, Label Bleu, avec l'ONJ Claude Barthélémy
  • 2002 : ONJ Damiani, Charmediterranén, ECM
  • 2001 : Sereine, Label Bleu, avec Claude Barthélémy
  • 1999: Le Sacre du Tympan, Le Chant du Monde

Retour à la liste

Trouver un enseignant

Haut de page

  • Département

    Jazz et musiques improvisées

  • Discipline

    Jazz et musiques improvisées 1er, 2e et 3e cycles supérieurs

  • Qualité

    Enseignant

  • Département

    Jazz et musiques improvisées

  • Discipline

    Jazz (initiation)

  • Qualité

    Enseignant