Valérie GUILLORIT

Biographie

Parallèlement à des études d’Egyptologie à l’Université de Lettres de Montpellier (obtention d’une Maîtrise en 1989),  Valérie Guillorit obtient également la même année un Premier Prix de violon moderne au CNR de Montpellier. Elle suit  ensuite l’enseignement de Enrico Gatti en classe de violon baroque à Toulouse pendant 2 ans.  

En 1991, Valérie Guillorit part aux Pays- Bas où elle obtient un Premier Prix de Chant Lyrique (en 1997) dans la classe de Margreet Honig, et suit également l’enseignement d’éminents professeurs comme Thomas Hampson, Elly Ameling, Carolyn Watkinson, Udo Reinemann et David Wilson Johnson…

Passionnée par l’enseignement et par la démarche pédagogique particulière de Margreet Honig, elle devient son assistante au Conservatoire Sweelinck d’Amsterdam de 2001 à 2004, avant d’y être nommée professeur titulaire en 2004.  En 2011, elle est également nommée professeur de chant lyrique au CNSMDP de Paris.

En 1997, après avoir remporté le prestigieux Prix du Vriendenkrans du Concertgebouw d’Amsterdam ainsi que le Prix du jury au Concours d’Art Lyrique de Clermont-Ferrand, Valérie Guillorit entame une carrière de soliste importante. Elle est alors régulièrement engagée sous la baguette des chefs d’orchestre Claus Peter Flor, Lev Markiz, Roy Goodman, Niklos Athinaeos, Jan Willem de Vriend, Michel Tabachnik….  et interprète, entre autres, Les Illuminations de Benjamin Britten, Puchinella de Stravinsky, la Bachianas Bresilieras nr5 de Villa Lobos,  le Requiem de Mozart, le Requiem Allemand de Brahms,  les Sept Paroles du Christ en Croix de Franck, le Gloria de Poulenc, le Messie de Haendel, le Stabat Mater de Szymanovsky,  l’Enfance du Christ de Berlioz ainsi que les Passions de J.S. Bach.

Valérie Guillorit se produit également à l’opéra dans les rôles mozartiens de Susanna (Les Noces de Figaro), de Bastienne (Bastien et Bastienne ), dans le rôle d’Euridice  (Orfeo et Euridice de Gluck), de Delia (Fosca de Gomez) et de Zofia (Halka de Moniuszko).  Elle fait régulièrement des incursions dans le répertoire baroque et est amenée à interpréter les rôles de Drusilla (le couronnement de Poppée de Monteverdi) , de Belinda (Didon et Enée), de Vénus  (King Arthur de Purcell), de Romilda (Xersès de Haendel)... Elle incarne également le rôle titre dans La Voix Humaine de Poulenc.

Elle est régulièrement invitée au Concertgebouw d’Amsterdam, à la Tonhalle de Zurick, et dans des festivals en Norvège, aux Pays Bas, en Belgique, en Italie, en France et en Suisse.

Son attachement au répertoire de la mélodie française (Debussy, Poulenc, Caplet, Ravel, Barraine, Cras, Jolivet…)et espagnole (Granados, Obradors, Sor, De Falla, Lorca, Turina, Rodrigo) l’amène à donner de nombreux récitals aux Pays Bas, en France, en Suisse, en Italie,  accompagnée par les pianistes Paolo Giacometti, Irene Russo, Arthur Schoonewoerd,  Frans van Ruth, Hans Adolfsen et les guitaristes Frédéric Zigante  et les Katona Twins. Elle se produit également en musique de chambre avec le quatuor à cordes Arriaga.
Valérie Guillorit est également membre des ensembles hollandais Verso et Insomnio qui se consacrent à la musique contemporaine ( Le Marteau sans Maître de Boulez au Concertgebouw d’Amsterdam).

Elle enregistre en 2008 avec l’organiste Christine Kamp les oeuvres de Vierne pour le label Festivo  et en 2012 avec l’ensemble Insomnio Le Marteau sans Maître de Boulez pour le label Encora.

Valérie Guillorit donne de nombreuses masterclasses en France ( Académie de Musique d’été de Nice), en Espagne (Riuoms), en Belgique ( Udo Reinemann international Masterclass), au Canada ( Conservatoire de Montreal), en Finlande ( Jyväskylä), en Suisse( Ins) et en Allemagne ( Hochschule de Leipzig).

Retour à la liste

Trouver un enseignant

Haut de page

  • Département

    Disciplines vocales

  • Discipline

    Chant 1er, 2e et 3e cycles supérieurs

  • Qualité

    Enseignant